De nouveaux fondamentaux pour que les entreprises performent ! Mon engagement.

Nous vivons une bascule. À la veille d’une révolution portée par l’externalisation massive de nos fonctions cognitives, nous devons changer nos modèles et pratiques.

L’outil représenté par la technologie sera le principal levier de cette accélération. La course est partie et les écarts qui se creusent seront de plus en plus difficiles à combler.

Alors GO !!

L’enjeu n’est plus de résoudre les problèmes, l’enjeu est de créer l’avenir en se positionnant dans ce nouveau référentiel.

Il y a Urgence !

Le monde a changé

Le monde a basculé d’un environnement poussé, stable et linéaire où la performance était le résultat de planifications et de processus.  Ainsi, on pouvait avancer en regardant dans le rétroviseur et sans se soucier des externalités.

Aujourd’hui, l’environnement est dynamique, tout est plateforme. Les chaines de valeur apparaissent et meurent à la vitesse du marché. Les facteurs de performance ont changé.

Pour performer, l’individu ou organisation, dans ce monde en graphe, doit être singulier et être entouré d’un large et varié écosystème.

Les 4 dimensions de la performance :

  • Choisir un secteur et s’y immerger
  • Choisir une utilité, un modèle économique et s’y concentrer
  • Exécuter parfaitement son utilité dans le secteur choisi
  • Proposer des interfaces adaptées au développement de la richesse de son écosystème.

Nouveaux modèles, nouvelles pratiques

L’outil principal est la technologie.

Les référentiels, et donc les réflexes, sont différents de ce que l’on connaissait : la topologie, les exponentielles, les graphes, le « always on », …  nous devons sortir de nos zones de confort. 

IoT, IA, cloud, Edge, DataMesh, NoCode, Blockchain, Metaverse … ne sont pas des gros mots, chacun doit les connaitre.

Il y a urgence à différencier data et information, distribution et commerce, intelligence artificielle et intelligence artificielle, transformation digital et digitalisation de ses pratiques…

Le business model doit pouvoir se lire dans les fondations, et donc dans le modèle de données et l’architecture.

Il ne peut pas y avoir d’amplification par la technologie, et ainsi productivité, s’il n’y a pas de maitrise des invariants.

Comment on y va ?

Par un alignement, des dirigeants/actionnaires avec les métiers et les équipes en charge de la technologie.

Un pilotage synchronisé par une cartographie des activités métiers élémentaires (BCM)

L’architecture du business model doit être et rester synchronisée avec l’architecture du système d’information.

En conclusion :

Nous devons tous nous réinventer pour profiter de cette accélération.L’externalisation de nos fonctions cognitives combinée à l’externalisation de nos fonctions physiques que nous pratiquons maintenant depuis un moment, depuis 3 révolutions industrielles.

La productivité et la croissance viennent de la technologie, mais pas une technologie qui sert à repeindre les murs pour patcher un système passé, une technologie aux fondations d’un positionnement choisi pour engager la révolution qui démarre !

Qui êtes-vous et quels sont vos amis ! Vive la technologie ! Vive l’entrepreneuriat !

Et moi, dans cette ambition ? :

Le logiciel et plus globalement les technologies sont les principaux facteurs d’amélioration de la productivité. C’est un sujet que je promeus et développe depuis des années.

Nous vivons actuellement une bascule avec une externalisation massive de nos fonctions cognitives. Aujourd’hui, le fossé se creuse entre ceux qui ont fait leur révolution et les autres. 

Le potentiel de développement de la productivité est le résultat de l’alignement des dirigeants, métiers et techs autour d’invariants, et d’un suivi synchronisé des activités métiers élémentaires. 

La technologie est un outil, un levier pour une croissance exponentiel, encore faut-il définir l’objet à amplifier, et donc l’invariant qui définit l’entreprise (marché et utilité). Il sera alors facile de s’appuyer sur la force de cet invariant amplifié par la technologie pour développer un riche écosystème qui hébergera votre résilience. Les chocs feront votre force, et votre prévisibilité sera le résultat de votre agilité.

Mon activité consiste à vous sensibiliser et à vous aider à définir les invariants pour poser un cap et mettre en place un outil de synchronisation dirigeants, métier, techs.

Retour en haut